1. HOME
  2. ブログ
  3. Formation Interculturelle
  4. Les congés vus par les français et les japonais

BLOG

ブログ

Formation Interculturelle

Les congés vus par les français et les japonais

patrick-midot-JOgJI4stlW4-unsplash

S’il y a vraiment deux mentalités opposées entre les français et les japonais c’est bien dans le domaine des congés.

Les japonais ont 20 jours de congé payés par an (au bout de 6 ans de présence dans l’entreprise), cependant avec la semaine de congé du nouvel an (Oshogatsu), la Golden week et les nombreux jours fériés, on arrive à un nombre de jours proche de la France, mais rares sont les employés japonais qui prennent tous les congés auxquels ils ont droit contrairement aux français. Ils accumulent les congés payés non pris, qu’ils perdent au bout de deux ans. Beaucoup d’employés ne prennent qu’un ou deux jours par ci par là. Dans l’entreprise que je dirigeais, j’obligeais les employés à prendre au moins une fois 5 jours d’affilé en dehors de la semaine du nouvel an.

Les français adorent les vacances. On a l’impression qu’ils vivent pour les vacances, les préparant longtemps à l’avance et en parlant longtemps après.

Même chose pour les weekends. On se raconte son weekend le lundi entre collègues et on prépare le weekend suivant dès le mardi. C’est inimaginable pour des français de passer des examens ou d’organiser des réunions professionnelles le dimanche ce qui est chose courante au Japon.

Des japonais m’ont souvent demandé si je prenais deux mois de vacances en été. C’est l’image qu’ils ont des français. Il y a peu de mots français qui sont passés dans la langue japonaise, mais le mot vacances (prononcez bakansu) est connu. Chez les allemands, les japonais ont retenu arbeit (prononcer arubaito), un petit boulot. C’est assez caractéristique !

Une autre question était : « mais qu’est-ce que vous pouvez bien faire pendant des vacances aussi longues ? ». Je répondais bien sûr qu’il n’y a aucun problème pour trouver des activités.

On se pose souvent la question pourquoi les japonais prennent-ils si peu de vacances ? Il y a plusieurs raisons à cela :

  • Les japonais travaillent en groupe. Ils sont gênés de prendre des vacances car leurs collègues vont être obligés de faire leur travail à leur place.
  • Ils sont gênés vis à vis de leur chef qui lui prend rarement des vacances.
  • Ce n’est pas dans la culture des entreprises. On est mal vu si on prend tous ses congés.
  • Les vacances coutent cher, surtout si on les passe au Japon (transport, hôtels)
  • Si on doit rester à la maison pour les vacances, ce n’est pas drôle, autant aller au bureau.

Les japonais ayant l’habitude de tout faire ensemble, ils se sentent beaucoup moins coupables de prendre des vacances si tout le monde s’arrête en même temps d’où le succès de la semaine du jour de l’an, de la golden week et des jours fériés. Une innovation japonaise à laquelle les syndicats français n’ont pas encore pensé : lorsqu’un jour férié tombe un dimanche, il est reporté au lundi !

Du côté français, les vacances individuelles sont sacrées. Une employée du siège français qui devait faire un travail pour moi, est partie en congés sans le faire. Au retour son excuse était : « J’ai oublié mais c’était le jour de mon départ en vacances ! ». Excuse qu’aucun japonais n’oserait utiliser. Une autre fois, le service juridique du siège devait revoir un projet de contrat. C’était un jeudi et je voulais le proposer le lendemain au partenaire japonais. Vendredi matin aucun retour. Il restait des RTT à prendre à la juriste, qui était partie en weekend de 4 jours ! J’ai alors vraiment pesté contre les 35 heures.

Au Japon il n’y a pas d’interruption des affaires jusqu’à ce que les gens rentrent de vacances !

 

Michel Lachausée

 

関連記事